l’expérience

L’expérience est une lanterne …… que l’on porte sur le dos et qui n’éclaire jamais que le chemin parcouru. Ce proverbe chinois attribué à Confucius permet d’introduire un des facteurs les plus forts de la complexité humaine dans l’entreprise et la difficulté à gérer les expertises.

expérience

expérience

Lors d’une conversation, il arrive que nous utilisions notre expérience ou notre expertise comme un argument dévastateur qui donnerait immédiatement et sans discussion possible raison à nos idées. Très souvent, chacun vante ses différentes expertises, dans un combat d’égos survoltés, pour avoir le mot de la fin. On s’écarte alors de la discussion initiale pour s’enfoncer dans une querelle aussi inutile qu’absurde.
En entreprise, les discussions doivent permettre de prendre des décisions. Et les multiples expertises sont alors nécessaires pour éclairer des points de vue différents, et mettre en lumière des routes alternatives. Pourtant, certains experts profitent de leur seul « statut » pour justifier leur point de vue. Ils réagissent comme si leurs expériences passées pouvaient se généraliser et qu’elles étaient autosuffisantes pour prendre des décisions, sans tenir compte d’un quelconque avis alternatif.
Je pense personnellement que l’expérience est un bâton sur lequel on peut s’appuyer, mais qu’il ne remplacera jamais l’innovation et la capacité d’adaptation à une situation donnée.

l’expertise est un carburant qui s’épuise à mesure qu’on l’utilise. La régénérescence de l’expertise se fait par l’énergie et la volonté de créer de nouvelles connaissances et savoir faire. Il s’agit donc de s’adapter, de ne pas s’endormir sur l’expertise accumulée dans le passé mais bien de la renouveler à chaque instant.
Ne nous enfermons jamais en tant que travailleur et encore plus en tant que consultant, dans l’expertise absolue comme règle de vie. Le risque serait alors de consommer l’énergie que nous avons accumulée. Le danger sera alors de ne plus écouter l’entourage qui souhaite apporter des contributions utiles à nos idées.
Ne jamais devenir le expert de quelque chose, rester l’équipier qui met son énergie à la construction d’une expertise commune pour l’entreprise. Non seulement l’équipe progressera d’autant mieux, mais c’est aussi la manière la plus efficace de construire une crédibilité collective, grande et durable.

Qu’en pensez vous ?

Agnès Amiez

Présidente de l’association EEP

http://www.entreprendreenpaca.fr

Et responsable d’un centre de formation en bureautique et comptabilité sur Pourrieres

https://agnesamiezformation.wordpress.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s